ISEFAD - Mains de Dieu
Ou la Mains de Dieu, qui vient pour la bonne cause de l’enfant et la femme défavorisés en Afrique

Francais English Deutsch

 

Approche

Approhe
Principes

L'APPROCHE GLOBALE

Tenir compte du contexte, de l’environnement de l’enfant et de la femme.
L’approche globale des besoins de l’enfant et de la femme pauvres, adoptée et défendue par l’ISEFAD, est déjà perceptible.
Les principes défendus par la responsabilité de nos équipes de secours et l’autonomisation des populations, sont toujours primordiaux. C’est la réalisation de cette autonomie qui permettra à l’enfant, devenu adulte, de s’intégrer dans la société en faisant ses propres choix et en assumant ses responsabilités. Quant à la femme, c’est le soutien matériel, moral et l’affection totale qui lui donnera l’occasion de participer au bon épanouissement du tissu familial, communautaire ou social.

Sur le terrain, les équipes de secours-enfants et secours-femmes apportent aux personnes en détresse ou défavorisées un soutien de proximité considérable. Car elles travaillent ensemble avec les autochtones ou membres de familles des personnes lésées.

En général, la situation de tous les enfants et toutes les femmes remarquablement pauvres des localités ne peut que s’améliorer. Nous capitalisons chaque jour notre connaissance des contextes et notre expertise sur le développement de l’enfant et l’évolution des conditions de vie de la femme.
En renforçant les capacités locales par différents moyens, nous aidons les habitants à mettre en œuvre des projets bénéfiques pour leurs enfants et femmes, donc pour l’avenir de la société. Nous œuvrons ainsi pour un développement durable des localités où nous intervenons.

La nature de l’enfance, telle que nous la connaissons, nous oblige à porter une attention spéciale à la situation.
L’ONG ISEFAD trouve que l’enfance est individuelle et spirituelle : elle est propre à chaque personne. Elle n’est pas uniquement décidée par l’âge ou par des facteurs biologiques et psychologiques. L’enfance est une construction de la société et de la culture. Elle évolue selon les circonstances dans l’histoire.
C'est-à-dire : d’une éducation à une autre, il est possible de relever de nombreuses variations dans le précepte important qui prévaut pour l'enfant. Certaines mettent l’accent sur la coopération alors que d’autres valorisent la compétition. Le comportement autonome de l’enfant peut être interprété de façon positive alors que d’autres le perçoivent comme irrespectueux.
L’enfant ne se développe pas seul sur une île déserte; il est au contraire en attache perpétuel avec l’univers qui l’entoure : les autres enfants, ses parents, sa communauté, l’école, les institutions.
Ainsi, pour favoriser le développement de l’enfant, et répondre à ses besoins dans toute leur complexité, l’ISEFAD n’agit pas seulement envers l’enfant lui-même. Nous adoptons une approche globale qui prend en compte le contexte et l’environnement dans lesquels il se situe.
Dans chacune des situations où l’ISEFAD intervient, nous nous efforçons de considérer les nombreux facteurs qui jouent sur l’évolution de l’enfant, la construction de sa personnalité ; ainsi que l’épanouissement de la femme.
Conscients des multiples interactions qui existent entre l'enfant et son entourage proche ou lointain, notre action comporte plusieurs niveaux d'accompagnement:

1) L’aide directe à l’enfant
C'est le cas du parrainage, du financement de goûters (nutrition), mais aussi par exemple des projets en accompagnement psychologique.
2) L’aide de l’enfant au moyen du soutien à sa famille
Elle peut se faire en ayant dans notre démarche de travail la volonté de reconnaître et valoriser les ressources et les forces des familles. Trop souvent considérées sous le seul angle de leurs difficultés ou de leurs problèmes, les familles sont aussi sources et porteuses de solutions.
3) L’aide à la femme
Nous lui apportons l’assistance nécessaire pour l’amélioration de sa condition de vie.

LE MODE DE CONTACT DIRECT

A l’inverse de projets élaborés par certaines organisations étrangères à partir de solutions toutes faites et qui s’avèreraient inappropriés à moyen ou long terme, le mode de contact direct assure à l’ISEFAD de rester au plus près des besoins réels. Il produit ainsi des progrès durables pour les enfants et les femmes qui sont désormais assistés directement et sérieusement sur place. Il faut comprendre que l’ISEFAD intègre parfaitement les familles et la société pour donner les solutions adéquates aux différents problèmes posés.

LE RESPECT DES AUTRES ET DES DIFFERENCES

Afin de pouvoir réellement améliorer les conditions de vie des enfants et des femmes défavorisés, l’ISEFAD symbolise impérativement le respect des différences et non-discrimination, l’approche détaillé des situations et l’attention à l'environnement de l'enfant ou de la femme en extrême souffrance.
Nous pensons que collaborer avec les parents, amis et connaissances des personnes défavorisées que nous rencontrons sur place, est le meilleur moyen d'obtenir des progrès pour ces enfants et ces femmes très malheureux que nous rencontrons. C’est la raison pour laquelle, organisés en équipes de secours pour enfants ou pour femmes, nous allons vers les deux types de victimes de la population qui nous intéressent ici; sans oublier de les rassurer que nos portes (tout près d’eux) leurs sont ouvertes 24h/24.

Dans chaque localité, nous travaillons dans la durée et veillons à ce que les résultats soient acquis véritablement. A terme, notre objectif est que les populations n’aient plus besoin de traiter les enfants et les femmes
Comme des personnes inutiles ou à négliger.

La plupart des habitants du bas-quartier n’ont pas accès à l’éducation et sont analphabètes.
L’organisation, ISEFAD œuvre sans attendre, pour ouvrir une petite école.
L’autre préoccupation majeure dans la collectivité est la santé. Les conditions sanitaires sont très déplorables, le tétanos, le paludisme et d’autres maladies tuent facilement beaucoup d’enfants. Attentif aux familles, l’ISEFAD commence à sensibiliser les enfants et les femmes aux règles d’hygiène élémentaire.